Hervé et Jean-Luc LIOTARD sont déjà « tombés tout petits dans la marmite des Travaux Publics ». En effet, avant de créer leur première société en 1985 ils ont été très largement imprégnés par entrepreneuriat de leur père Max LIOTARD.

Années 50

Suite à son apprentissage à Paris et Marseille, Max Liotard a débuté son activité de plâtrerie peinture. Très rapidement, devant une demande pressante en matière de construction, Max fera évoluer son entreprise vers les travaux de maçonnerie, puis, par la suite, vers les travaux publics.

Années 70

Considérant que l’éloignement des sites de production de granulats pénalisait son activité locale, Max décida alors de créer une installation de criblage et concassage sur la commune d’AUREL au quartier Les Claux, idéalement située à proximité de la rivière Drôme. Il fut rejoint par un ami, Hubert LAMANDE, qui créa sur le même site une centrale à béton prêt à l’emploi. Dès lors, le marché local était bien desservi tant pour les travaux de l’entreprise que pour les autres professionnels et particuliers présents sur la zone. Le gravier, matière première indispensable, était prélevé directement dans le cours d’eau de la rivière.

En 1977, Hervé, le fils de Max Liotard, intègre l’entreprise familiale suivi par son frère Jean-Luc quelques années plus tard.

Années 80

Des divergences générationnelles pousseront Hervé et Jean-Luc Liotard à créer en 1985 leur propre entreprise du nom de SARL LIOTARD Fils. Le premier gros investissement interviendra dès l’année suivante et sera une nouvelle centrale à béton. Celle-ci viendra combler plusieurs années d’arrêt de commercialisation du béton, interrompu avec la cessation d’activité de M. Hubert LAMANDE.

Années 90

En 1990, l’installation de criblage et concassage sera refaite entièrement.

1992 marquera une année bien particulière. L’entreprise Max LIOTARD arrête son activité pour cause de départ à la retraite de son dirigeant.

Par ailleurs, l’interdiction des prélèvements de tout venant dans les cours d’eau devient effective sur la rivière Drôme. Enfin, une baisse d’activité considérable contraint l’entreprise à déplacer son activité travaux publics à l’extérieur du département.

Ce fut alors les tous premiers chantiers de l’entreprise réalisés en déplacements, sur les départements des Hautes Alpes et des Alpes de Hautes Provence. Depuis, considérant cette démarche nécessaire, l’entreprise a également exporté ses savoirs faire sur d’autres départements tels que, l’Ardèche, l’Isère, le Vaucluse, les Bouches du Rhône, le Gard et l’Hérault.

Cette décennie sera intégralement consacrée au renouvellement du parc matériel et de l’ouverture de nouvelles carrières soumises au code de l’environnement. Ainsi, tour à tour, l’entreprise se dote d’autorisations d’exploiter différents sites.

– En 1994, une carrière à PONTAIX ;
– En 1995, une carrière à VERCHENY ;
– En 1996, une carrière à MONTCLAR SUR GERVANNE.

SARL Liotard Fils 1996
La SARL Liotard fils en 1996

Années 2000

Au début des années 2000, l’entreprise compte une petite trentaine de personnes. En plus des activités coutumières décrites ci-dessus, et devant de nouveaux besoins en matière d’hygiène publique, l’entreprise a accru ses compétences dans le domaine de l’assainissement (réseaux d’eaux usées et stations d’épuration). Elle renoue aussi avec ses débuts, par le rachat de l’entreprise artisanale de maçonnerie GERANTON de PONTAIX. Une nouvelle carrière voit également le jour en 2003 par le rachat de la carrière de MARIGNAC et la création de la société SERG détenue par moitié avec une autre société locale.

En 2004 l’entreprise est récompensée pour sa bonne gestion et reçoit le « Prix Moniteur de la Construction 2004 catégorie TRAVAUX PUBLICS ».

Prix Moniteur

En 2007, la création du site des « Marnes Bleues » toujours sur la commune d’AUREL, et distant de celui des Claux d’environ 500 mètres, permet une nouvelle organisation. Ce nouveau site accueille :

– un bâtiment de 1200 m2 décomposé, en un atelier mécanique de 600 m2 pour l’entretien du matériel, en un entrepôt de maçonnerie de 350 m2 et en un magasin de petits outillages et petits matériels de  250 m2.
– un entrepôt au sol pour matériaux préfabriqués (regards, tuyaux BA…)  et autres fournitures (tuyaux PVC, aciers…)  nécessaires aux activités des travaux publics et de la maçonnerie.
– une déchetterie pour le tri sélectif des déchets de l’ensemble des activités.

Depuis l’origine de la société, mais principalement sur la décennie 2000-2010, le volet social de l’entreprise a également fortement évolué. Tour à tour cette évolution a mené, à la mise en place de la délégation du personnel puis ensuite la délégation unique, à la constitution d’un comité d’entreprise, à la signature d’un accord d’intéressement puis d’un accord de participation, à la mise en place d’un plan d’épargne entreprise et plan d’épargne retraite, à la mise à disposition de chèque restaurant et à la création d’une mutuelle santé entreprise.

Années 2010

L’acquisition d’un nouveau terrain en 2011 va permettre de poursuivre l’engagement de l’entreprise en matière de développement durable par l’installation d’une plate-forme de recyclage.


Chantier de démolition à Dignes - été 1992
Chantier de démolition à Dignes – été 1992
La SARL Liotard fils en 2002
La SARL Liotard fils en 2002
Hervé et Jean-luc Liotard
Hervé et Jean-luc Liotard en 2004

Cliquez sur les photos pour les agrandir